Projets

La vocation de l’établissement est de contribuer à la diffusion des connaissances et pratiques de la gérontopsychiatrie pour toujours mieux répondre dans l’avenir à la spécificité des problèmes posés.

Dans cet objectif, la clinique gérontospychiatrique de Rochebrune :

  • réunira les experts pour contribuer à enrichir les connaissances de cette discipline en devenir
  • sera un terrain d’étude et de mise en application des concepts innovants
  • proposera des tutorats et des formations continues aux jeunes professionnels

Des innovations spécifiques viendront par ailleurs compléter le dispositif au sein de la clinique dans un objectif de prévention, de prise en charge précoce ou de réadaptation.

Une unité Cognitivo comportementale destinée à la prise en charge des patients âgés atteints de troubles du comportement.

  • Dans un espace de 12 chambres sécurisées avec parcours de déambulation, salon de vie, salle réminiscence, jardin thérapeutique… sera proposé au patient un programme individualisé de réhabilitation cognitive et comportementale, privilégiant une approche non–médicamenteuse, en vue d’une réinsertion dans son milieu de vie d’origine. En parallèle, l’accompagnement de la famille ou des proches par l’équipe de professionnels aidera ceux-ci à mieux comprendre les troubles du comportement et la maladie.

Un pôle de compétence sur les troubles du sommeil, fréquents et mal reconnus chez la personne âgée.

  • Trois chambres seront dédiées à la polysomnographie dans le cadre d’un centre du sommeil et du réseau Morphée.

Une consultation Addictions chez la personne âgée pour répondre aux besoins émergents chez les plus de 60 ans.

  • Selon l’observatoire européen des drogues et des toxicomanies, le nombre de personnes âgées connaissant des problèmes liés à  prise de substances ou nécessitant un traitement des troubles liés à l’abus de ces dernières devrait plus que doubler entre 2001 et 2020.
/ Agence : LJCom