L'accueil à la clinique

Afin d’offrir une réponse adaptée au problème identifié, la demande d’admission doit être adressée par un médecin qui connaît le patient ou le problème posé, qu’il soit généraliste ou spécialiste, libéral ou hospitalier, exerçant dans un établissement sanitaire public ou privé ou un établissement médico-social…

La clinique gérontopsychiatrique de Rochebrune accueille les patients en seconde intention :

  • après élimination ou équilibration de pathologies somatiques au cours d’un premier bilan réalisé en urgence ou en médecine aiguë,
  • à la suite d’une consultation ayant permis de définir le problème posé,
  • après élimination des principales causes de troubles psychocomportementaux au cours d’un séjour en EHPAD.

3 principaux profils de personnes âgées de plus de 60 ans pourront bénéficier de l’expertise gérontopsychiatrique de la clinique

Les principales situations prises en charge sont les suivantes :

Toutes pathologies relevant de soins neuro-psychiatriques et gériatriques

Complications de la « fragilité liée à l’âge »

  • Situations d’effondrement psycho-social ;
  • Attitudes négativistes, d’agressivité ou d’opposition ;
  • Situations de régression psycho-motrice ;
  • Syndromes de glissement.

Troubles neuro-dégénératifs, notamment les démences

  • Crise et problèmes psycho-comportementaux aigus
  • ou associés à une pathologie psychiatrique, notamment un épisode dépressif majeur.

Complications des maladies somatiques chroniques et évolutives (cardiovasculaires, respiratoires, rhumatologiques, néoplasiques, endocriniennes)

  • Associées à des troubles psychiatriques actifs,
  • A une majoration des manifestations psycho-comportementales (agitation, agressivité, repli sur soi, etc)
  • A des risques particuliers de décompensation psychiatrique

Troubles de la marche et de l’équilibre (syndromes post-chute et suites chirurgicales)

  • Associés à des antécédents ou à des troubles psychiatriques exposant à des risques particuliers de décompensation
  • ou justifiant de l’apport de soins psychiatriques à la prise en charge de rééducation motrice
/ Agence : LJCom